Autre-monde : 2. Malronce

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans cet Autre-Monde.

couv14330222
Autre-monde, tome 2 : Malronce

Maxime Chattam
Le Livre de Poche
480 pages
7.60 €

 


Mon Avis

C’est toujours un plaisir de lire Maxime Chattam, son style est fluide et dynamique, l’équilibre entre scènes passives et actives est parfaitement dosé et les scènes de combats ont quelque chose de poétique et sont rythmées comme un ballet.  L’auteur arrive à nous peindre très clairement cet univers riche et ces paysages incroyables tout droit sortis de son imagination bien organisée puisque l’on sent que plusieurs éléments sont liés et que rien n’est laissé au hasard et ce depuis la première page du premier tome.

L’histoire s’étoffe, Maxime Chattam nous en dévoile beaucoup plus sur le monde extérieur à l’Ile Carmichael.  Il dépasse aussi l’idée que seuls les adultes incarneraient la perversion et la méchanceté en incluant des exceptions dans chaque camp. L’auteur maintient la cohérence de sa vision des conséquences post-apocalyptiques tout en y ajoutant des éléments supplémentaires. Le tout est ponctué de réflexions sur l’influence de la Terre sur l’Homme et ses choix ainsi que d’explications scientifiques sur cette nature intelligente, ce qui ancre l’Autre-Monde de Maxime Chattam dans le réel.

L’Alliance des Trois évolue, elle est attachante et leur périple les rapproche petit à petit. La narration n’est plus centrée uniquement sur le jeune Matt et on découvre avec plaisir les points de vue et états d’âme des deux autres personnages, Ambre et Tobias. L’avancée dans l’histoire apporte des réponses, de nouvelles énigmes ainsi que des ennemis supplémentaires.

On sent bien la patte sombre de Maxime Chattam mais plus accessible aux âmes sensibles même si elles ne sont pas épargnées, du moins plus pour longtemps. Cette noirceur naissante compense légèrement le ton jeunesse que certains pouvaient reprocher au tome précédent.

La fin du roman nous envoie dans une direction qui n’est pas celle à laquelle on s’attendait ce qui relance le suspense et ouvre la porte vers Le Cœur de la Terre.

Publicités

3 réflexions sur “Autre-monde : 2. Malronce

  1. Manue dit :

    Très bonne critique! Il est vrai que le ton de l’écriture peut parfois laisser présager d’une histoire pour les plus jeunes, mais que les épreuves que le trio rencontre et l’ambiance dans laquelle ils évoluent change beaucoup ce point de vue. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s