Le Marchand de Sable : Saison 2 – Gaïa Alexia

SYNOPSIS

Hugo & Cie – 312 pages – 17 € – Paru en 2019

Mane, alias le Marchand de sable, a fait voler en éclats toutes les certitudes de Nola. Passant des rêves à la réalité, l’homme qui hantait ses cauchemars lui a révélé l’existence d’un monde peuplé de dieux aux pouvoirs incroyables. Un monde dans lequel elle aurait été la déesse de la nuit et lui celui de la lune. Un monde où ils se seraient aimés avant qu’elle ne le trahisse…

Alors qu’ils succombent de nouveau et que Mane choisit d’oublier sa haine, il pourrait voir ses espoirs se briser et son coeur avec. Sera-t-il suffisamment fort pour supporter les nouvelles épreuves ou laissera-t-il son âme s’obscurcir davantage ?

Et si derrière l’histoire d’amour de Mane et Nola se cachait des enjeux qui les dépassent ?


MON AVIS

Le prologue nous replonge immédiatement dans cette histoire addictive entre monde réel et mythologie nordique. Mythologie plus exploitée que dans le premier tome et qui se fond parfaitement dans le récit ; les références ne sont pas expliquées comme dans un cours que donnerait Sol à Nola mais la compréhension reste claire pour le néophyte, notamment grâce au petit lexique fourni.

Une suite et fin avec des enjeux différents et qui tient ses promesses. On découvre en Mane un personnage dans toute cette paradoxalité promise du premier tome. Quant à Nola, elle jongle habilement entre quête d’identité et prophétie funeste. Ce récit plein d’action a quelque chose de Magnus Chase (Rick Riordan), la new romance en prime.

Gaïa Alexia manie à merveille l’art du prologue mais ce dont vous ne vous doutiez pas c’est qu’elle est également la reine de l’épilogue ! De quoi finir le roman en beauté !

Le duo piquant EllaKyle si plaisant dans le premier tome nous manque un peu, mais l’histoire ne semble pas terminée pour ces deux personnages plein de potentiel. Il y a comme une envie de spin-off dans l’air ! (Ceci est une demande non déguisée).

Le petit plus : un clin d’œil à Baby Random, autre série de l’auteure, est malignement intégré dans le récit, juste de quoi donner l’eau à la bouche aux futurs lecteurs.


LA CITATION

Cette sensation de n’exister que pour cet instant est propre à ce monde. J’ai le sentiment d’enfin retrouver l’homme à qui j’ai donné mon cœur il y a bien longtemps.


Unexpected Christmas – Phoenix B. Asher

SYNOPSIS

Hugo & Cie – 397 pages – 7.60 € – Paru en 2019

Emerson, la fille adoptive de la riche famille Kessler, a tout ce qu’elle a toujours rêvé d’avoir : des amies fidèles, un dressing de la taille d’un studio, et un fiancé qui va bientôt lui offrir un mariage de princesse. Pourtant, à quelques mois de la cérémonie, une lettre accapare toutes ses pensées, l’empêchant de se concentrer sur les préparatifs. Alors que Noël approche, Emerson quitte sa Californie natale. Destination le froid du Montana, pour un voyage à la recherche de ses origines qui pourrait bien lui réserver des surprises inattendues. À commencer par ce cow-boy à l’allure de mannequin qui semble en connaître plus qu’elle sur son passé ! Une romance de Noël à savourer au coin du feu, ou partout ailleurs !


MON AVIS

Phoenix B. Asher nous offre une romance de Noël dans laquelle on peut sans soucis se plonger à toute époque de l’année !

Les chapitres sont courts et donnent une dynamique de lecture agréable, cette rythmique parfaite se ressent aussi dans les évènements et la narration. Le tout, très bien écrit, se dévore.

L’alternance entre les points de vue des deux personnages apporte un véritable plus à l’histoire. L’héroïne est sans conteste Emerson, mais Sage n’est pas laissé de côté et devient plus qu’un personnage secondaire. Emerson et Sage ont une psychologie bien établit dès le début du roman, et leur évolution est tangible. Un duo que l’on aurait grand plaisir à retrouver !

Le Montana, terre des origines d’Em, est d’ailleurs un personnage à lui tout seul, d’autant plus quand les conditions météorologiques influent sur le déroulement de l’histoire. À peine quelques pages de lues et le lecteur ne serait pas étonné d’ouvrir sa porte sur de magnifiques pins enneigés.

Quelques clichés pointent le bout de leur nez mais cela fonctionne parfaitement car bien amenés et dosés, puis avouons-le c’est ce que l’on adore dans les romances de Noël !


LA CITATION

Alors que je marche en direction de la voiture, je lève les yeux vers les étoiles. J’ai l’impression de contempler les fragments de mon âme qui a éclaté il y a quelques instants dans ce chalet, déchirée entre la Californie et le Montana.


Le Marchand de Sable : Saison 1 – Gaïa Alexia

SYNOPSIS

Hugo & Cie – 314 pages – 17 € – Paru en 2019
Prix de la meilleure New Romance française 2019

Nola Nott a tellement dû croire à la légende du Marchand de Sable lorsqu’elle était enfant que, des années plus tard, il hante ses cauchemars. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière lui, Nola le sent, il n’attend qu’une chose : s’en prendre à elle. Pour l’éviter, elle se plonge dans ses cours jusque tard dans la nuit, notamment dans ceux de mythologie nordique, cette matière qui lui donne tant de fil à retordre. Tant qu’elle est éveillée, tout va bien pour Nola, mais que se passerait-il si rêve et réalité se confondaient et que l’homme de ses cauchemars apparaissait au détour d’une rue ?

Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit.


MON AVIS

Entrée en scène pleine de mystères pour notre premier personnage et non des moindres, Mane, qui se trouve dans une situation plutôt délicate… Un prologue réussi qui nous précipite au cœur de l’intrigue. Puis on passe aux premiers chapitres, narrés par Nola, qui comme nous, curieux lecteurs, aimerait en savoir un peu plus sur ce marchand de sable ! Le suspense est au rendez-vous et Gaïa Alexia nous réserve encore des surprises !

Une jolie touche d’humour rythme ce page-turner plein d’originalité dont la construction du récit alterne entre passages rêvés et réalité avec finesse. Le cadre mythologique qui entoure la romance est habilement amené et enrichit l’histoire. Ajoutez à cela une double narration bien menée et le tout donne une vision assez cinématographique du roman.

Les fondements et pluralités de l’intrigue sont soignés, logiques et bien construits. Tout comme les personnages complexes, intéressants voire même torturés, dont on a hâte de mieux connaitre les rouages.

A l’instar de quelques petites conclusions rapides, Gaïa Alexia nous donne au fil de la lecture quelques indices, mais termine le livre à deux doigts de la révélation, un vrai supplice ! De quoi tout de même garder le lecteur accroché sans le laisser totalement sur sa faim. Encore plein de questions qui donnent matière à la suite, mieux vaut avoir le second tome sous la main !


LA CITATION

Tu es à moi, déesse, à personne d’autre. Et ce tant que le temps lui-même existe, tu entends ? La lune et la nuit, depuis toujours.


Inaltérable – Jessica Brody

SYNOPSIS

Au Diable Vauvert – 528 pages – 18 € – Paru en 2018

On a effacé sa mémoire, mais l’amour ne s’oublie pas.

Suite à une altération de mémoire, Séra, au service de son créateur, tombe amoureuse de celui qui a été conçu pour être son âme sœur. Mais ses sentiments pour son premier amour ressurgissent progressivement. Prise dans ce triangle amoureux, écoutera-t-elle son cœur ou sa raison ?


MON AVIS

La saga Inaccessible de Jessica Brody ne se sera pas départie de son statut de page-turner et encore moins de cette délicieuse façon de nous surprendre, jusqu’à la dernière page. Avec le revirement de situation du prologue d’Inaltérable, le chemin que tendait à prendre l’histoire change complétement. Une bonne manière de stupéfier le lecteur qui pensait déjà savoir ce qui allait arriver.

L’auteure joue dans le détail, on peut retrouver ce côté interconnecté que l’on aime tant chez Harry Potter : des éléments du premier livre se révèlent d’une importance capitale pour le dénouement du récit. Aucun des tomes ne se ressemblent schématiquement parlant ; un cocktail riche en rebondissements, le lecteur passe par toutes les émotions au fil de sa lecture.

Un rappel subtil et efficace des personnages et des évènements précédents, si vous avez fait une pause entre les tomes. Jessica Brody soigne également une technologie et un vocabulaire futuriste intéressants et plausibles.

Séra et Zen, plus qu’une histoire d’amour hors du commun c’est aussi une quête d’identité à travers l’impact de la technologie et l’ère robotique. Une aventure SF inédite avec une héroïne exceptionnelle et un dénouement d’une surprenante justesse.

Jessica Brody dévoile des éléments clés jusqu’à la dernière minute, ce qui fait toute la palpitation et le suspense du livre. Un final plein d’espoir qui laisse nos personnages aux portes d’une nouvelle aventure qu’on aurait hâte de lire !


LA CITATION

– Tu ne m’as jamais regardé comme si j’étais un inconnu. C’est comme ça que j’ai su qu’ils ne pourraient jamais gagner.


Inoubliable – Jessica Brody

CHRONIQUE TOME 1 : INACCESSIBLE


Inoubliable
Jessica Brody
Au Diable Vauvert
504 pages
18 €

SYNOPSIS



On a effacé sa mémoire, mais l’amour ne s’oublie pas.

Séra a échappé aux scientifiques qui l’ont créée et pense être à l’abri avec celui qu’elle aime. Mais ses capacités extraordinaires lui interdisent de se cacher : son seul espoir est profondément enfoui dans sa mémoire, un secret pour lequel certains tueraient…

Un secret qui ne le restera pas longtemps.


MON AVIS


Jessica Brody, excellente page-turner, nous avait laissé sur un très joli cliffhanger avec Inaccessible, premier tome de la trilogie éponyme. Et c’est avec une introduction captivante qu’elle nous replonge directement dans l’histoire.

Un rythme d’ouverture du roman assez lent, le quotidien tranquille de Séra et Zen réinstalle délicatement les évènements du premier tome au fur et à mesure que l’intrigue se met en place. Mais ce n’est que le calme avant la tempête !

Cette rythmique mécanique si propre à la narration de Séra et qui avait marqué Inaccessible est toujours présente mais en constante évolution, tout comme sa protagoniste. A personnage hors du commun, aventures extraordinaires !

Tel un puzzle, l’intrigue, dans l’ensemble surprenante même si quelques détails se devinent, s’étoffe, se complète et se complexifie mais reste claire. Les évènements et les surprises s’enchainent, à peine le temps de reprendre son souffle qu’il est déjà temps de fermer Inoubliable et de transesser jusqu’à Inaltérable.


LA CITATION

Quoi qu’il arrive par la suite, c’est ça que je veux emporter avec moi. C’est ça dont je veux me souvenir. Et même s’ils gagnent, même si je ne reviens jamais, même s’ils me remmènent là-bas et effacent tous mes souvenirs, j’aurais toujours ce moment.
Celui-ci restera inoubliable.

The Curse – Marie Rutkoski

SYNOPSIS


Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la « malédiction du vainqueur » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

couv55978731.jpg
The Curse
Marie Rutkoski
Lumen
464 pages
15 €

MON AVIS


Kestrel et Arin. Valorienne et Herrani. Elle, Fille du Général conquérant et lui, esclave. Tout les oppose mais leurs destins vont être étroitement liés. Leur rencontre pleine d’originalité accroche le lecteur dès le premier chapitre. Une entrée en matière réussie.

Puis sur un rythme plus lent mais agréable à suivre, les règles d’un nouvel univers s’imposent à travers une découpe presque cinématographique des chapitres.
Les bribes de coutumes des Herranis et des Valoriens qui les oppressent, parsemées au fil de l’histoire, nous immergent habilement. Malheureusement, le passage d’une langue à l’autre dans les dialogues n’est pas très clair, puisque déjà traduits, on ne sait pas toujours dans quel dialecte les personnages s’expriment, ce qui a une légère incidence sur les débuts du récit. Enfin, une carte de ce monde inconnu manque cruellement à l’édition, mais fera son apparition dans le tome suivant !

Un style d’écriture simple avec de jolies phrases imagées. Une avancée douce et adéquate pour relater l’évolution de la relation entre les deux protagonistes. L’auteure donne une double dimension à son roman en comparant les sentiments de Arin sur l’environnement qui jadis lui appartenait et le ressenti de Kestrel sur l’oppression qu’exerce son peuple sur les Herranis.

Une intrigue qui s’installe donc tout doucement en laissant au premier plan la relation entre Kestrel et Arin pour terminer sur une fin de roman ouverte à des problématiques plus politiques et stratégiques, et qui montre que l’on peut être prisonnier de bien des façons.


LA CITATION

La nuit était tombée pour de bon. La musicienne allait-elle relever les yeux ? Arin en doutait – et puis les ombres du jardin dissimuleraient sa silhouette, de cela il était certain.
Il connaissait la loi qui gouverne toutes choses : quiconque se tient dans un endroit baigné de lumière ne peut voir ce qui se passe dans les ténèbres.

 

La Sirène – Kiera Cass

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Lire la suite

Paul et Virginie – Bernardin de Saint-Pierre

Deux cabanes à flanc de montagne, non loin de la mer, sur le rivage de l’Ile de France. C’est là que Paul et Virginie sont élevés comme frère et sœur. Leurs mères ont trouvés refuge en ce paradis. Depuis, ils vivent le plus simplement du monde, en parfaite harmonie avec la nature.
Mais l‘horizon s’assombrit : alors que Virginie sent grandir son amour pour Paul, elle est contrainte de regagner la France. Chassée de son éden, l’adolescente connaîtra les pires souffrances.

Lire la suite