Artemis Fowl : Le Complexe d’Atlantis – Eoin Colfer

SYNOPSIS

Folio Junior – 464 pages – 9 € – Paru en 2010

Et si le génie criminel n’était pas celui que vous croyiez ! Le jour de ses quinze ans, Artemis Fowl réunit les représentants du Peuple des Fées au pied d’un glacier en Islande. Il a un plan pour sauver la planète du réchauffement climatique. Il est prêt à investir sa fortune. Trop beau pour être vrai, se disent ses amis. Ce qui les inquiète davantage, c’est Artemis. Serait-il atteint du complexe d’Atlantis, qui provoque des troubles de la personnalité multiples ?


MON AVIS

Eoin Colfer sait être toujours aussi étonnant, il se réinvente à chaque aventure et n’est jamais en reste de supers méchants, même au bout du 7ème tome !

Bourré d’action, sans en faire trop, on assiste à des scènes surprenantes, comiques et parfois farfelues tout en restant justes et très bien intégrées au récit. Et c’est un réel plaisir de retrouver cet humour fin et décalé dans les commentaires narratifs.

Le jeune génie irlandais Artemis Fowl est un anti-héros hors du commun qui évolue nettement depuis le premier tome et Eoin Colfer lui en fait voir de toutes les couleurs notamment ici, dans le Complexe d’Atlantis. En effet c’est à un nouveau genre de soucis que notre protagoniste fait face, un problème qui vient de l’intérieur ; Artemis ne ressortira pas indemne de cette 7ème aventure, qui comme toujours est un merveilleux concentré d’humour, d’action et de magie.

Après des années d’attente les fans de la saga ont enfin droit à une adaptation au cinéma. Avec ses scènes visuelles parfaites pour le cinéma, Kenneth Branagh aux commandes sortira avec Disney le premier opus en août 2019 !


LA CITATION

Le centaure surgit soudain devant elle.

– Vos yeux ont ce regard, capitaine.

– Quel regard ?

– Celui dont parlait souvent Julius Root et qui signifie : « je suis sur le point de faire quelque chose d’extraordinairement stupide ».