Paul et Virginie – Bernardin de Saint-Pierre

Deux cabanes à flanc de montagne, non loin de la mer, sur le rivage de l’Ile de France. C’est là que Paul et Virginie sont élevés comme frère et sœur. Leurs mères ont trouvés refuge en ce paradis. Depuis, ils vivent le plus simplement du monde, en parfaite harmonie avec la nature.
Mais l‘horizon s’assombrit : alors que Virginie sent grandir son amour pour Paul, elle est contrainte de regagner la France. Chassée de son éden, l’adolescente connaîtra les pires souffrances.

Paul et Virginie
Bernardin de Saint-Pierre
Librio

96 pages
2 €
Adoptez-moi sur Amazon

Mon Avis

L’innocent est plus apte au bonheur car il n’a pas conscience des maux de la terre et ceux qu’entrainent la société, les classes sociales, la politique et tout ce qui en découle.
Bernardin de Saint-Pierre dénonce directement cette perfide société qui détruit toute utopie et brûle chaque éden et plus particulièrement celui dans lequel Paul et Virginie ont grandi main dans la main. Leur paradis se compose de leurs mères respectives rejetées par la société, leurs deux serviteurs mais d’abord amis, le prêtre narrateur de leur histoire et l’Ile de France, aujourd’hui Ile Maurice, protagoniste à elle seule.

Dès les premières pages, un triste dénouement se devine et pourtant on espère tout au long de la lecture une fin clémente pour ces deux jeunes gens vertueux et pleins de bons sentiments.

Une romance très philosophique, son auteur étant ami et disciple de Rousseau, mais jamais trop. Cela reste un roman d’amour dramatique et poignant dont aucun lecteur ne peut sortir indemne. Notre cœur ne veut pas quitter l’Ile, il ne veut pas non plus croire que ce jardin en ruine qui ouvre le roman fût un jour l’éden malheureusement éphémère de Paul et Virginie.

Publicités

8 réflexions sur “Paul et Virginie – Bernardin de Saint-Pierre

  1. imstillherebitches dit :

    J’ai beaucoup entendu parler de ce livre durant mes années de lycée, mais je n’ai jamais osé sauter le pas, surtout en sachant que la fin est triste. Je pense que cela m’a pas mal refroidi.. À voir si je le trouves d’occasion en librairie dans les semaines à venir, pourquoi pas 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s